Elsa Roze entrevue MEA

L’histoire d’Elsa Roze, fondatrice de Caramel Roze

Nous avons l’habitude de rencontrer toute sorte d’entrepreneurs pourtant à chaque fois leurs histoires nous épatent et nous font réfléchir à la réalité des PME québécoises.

Tout comme l’histoire d’Elsa de Caramel Roze qui travaillait comme bio-cosméticienne et barmaid tout en étudiant pour devenir thérapeute avant même de penser qu’un jour elle aurait sa propre entreprise.

Ces premières idées pour Caramel Roze sont nées comme suit : Elle a obtenu un poste d’animatrice dans une boutique d’ateliers de savons lorsqu’elle est déménagée à Montréal.

C’est là qu’elle a appris à faire du Melt and Pour Soaps et fait ses premières créations de savons. Puis, celles-ci ont été remarquées par les propriétaires d’un marché végétalien à Montréal qui ont tout de suite voulu vendre ses produits.

C’est là que tout a déboulé pour Elsa. Elle a ensuite créé son entreprise et apporté sa première livraison de 14 savons dans ce marché qui avait cru en son potentiel.

C’est dans des histoires comme celle-là que nous voyons l’implication des jeunes entrepreneurs car, parfois ils démarrent à partir de rien pour finalement quelques années plus tard avoir une entreprise beaucoup plus grande que ce qu’ils envisageaient.

Nous devenons alors un important allié dans leur évolution. Découvrez la suite de l’entrevue pour en savoir plus sur le cheminement d’Elsa et ce qui l’a conduit à nos espaces ateliers.

 

MEA – Qui a été ta plus grande inspiration à devenir entrepreneure?

Elsa – Susan, la propriétaire des savons de la Bastide, parce que c’était les seuls produits de cosmétique naturels qui sortaient du lot et qui ne ressemblaient pas à des produits de cosmétique naturels. C’était doux, féminin, délicat, les odeurs étaient funky comme l’odeur Tuity Fruity, ses exfoliants canneberges, ses beurres fouettés au chocolat.

MEA – Comment ton entreprise a évolué dans le temps?

Elsa – La première année, j’ai vendu que des savons, j’avais à ce moment 4 points de vente. Par la suite, j’ai fait les premiers beurres fouettés et de plus en plus la demande grandissait. Maintenant, Caramel Roze possède 15 sortes de produits différents et ses best-sellers sont les beurres fouettés, les nettoyants multisurfaces, les Vapovodka et les gommages moussants corporels. Nous avons un grand succès en ligne et les points de vente se multiplient de plus en plus. Nous sommes rendus dans un Familiprix au Saguenay et un Pop-up Shop à New York.

MEA – Qu’est-ce qui t’a motivée à rechercher un local et pourquoi?

Elsa – Je n’avais plus le choix, car je manquais d’espace. J’avais besoin d’un atelier qui serait assez grand pour mettre tous nos inventaires d’emballage et nous offrir un espace pour faire les colis.

MEA – Quels étaient les critères de tes recherches?

Elsa – J’avais besoin de simplicité, que tout soit inclus, électricité, stationnement, rénovation etc. J’avais besoin d’un service efficace qui s’occupe bien des locataires et avec qui c’est facile de faire des modifications au local.

MEA – Qu’est-ce qui a changé dans ton entreprise depuis que tu as ton local? 

Elsa – Ce que ça a le plus apporté depuis 2 ans, c’est d’avoir notre maison Caramel Roze. D’avoir un endroit qui inspire l’énergie Cara et sa créativité. De cette façon, ce n’est plus juste un site web, l’entreprise est plus concrète en ayant notre repère de travail et de créativité pour toute l’équipe de Caramel Roze. Dans notre local, nous sommes entouré.e.s que de notre essence, ça vaut autant pour moi que pour mes employé.es.

MEA – Selon toi, quelles compétences faut-il développer pour être un entrepreneur à succès?

Elsa – Pour moi, il y a deux sortes d’entrepreneurs. Certains sont cérébraux/cartésiens et d’autres sont émotifs/intuitifs. Je fais partie de ces personnes créatives et intuitives, je ne suis pas du genre à faire des plans. Donc, je vais parler pour les entrepreneurs intuitifs. Il faut être courageux, passionnés, patients, constants et optimistes! C’est important pour ces personnes-là de ne pas trop écouter les conseils des autres parce que leurs conseils peuvent s’avérer ne pas être intuitifs, ce qui pourrait dérouter la direction de ton projet, mais c’est aussi important de rester ouvert aux suggestions. Au final, suivez toujours votre sentiment profond, il ne vous trompera pas.

MEA – Recommanderais-tu nos locaux et pourquoi?

Elsa – Oui! J’adore énormément Mon Espace Atelier, je suis plus que satisfaite. Je recommande à toutes les PME qui se cherchent un local de faire affaire avec vous, car tout au long du parcours ils ont été là pour moi, pour nous aider à grossir et à trouver des solutions.

 

Vous êtes à la recherche d’un espace pour développer votre entreprise? Apprenez en plus sur nos locaux juste ici: Contactez-nous pour en savoir davantage!